Vous êtes ici !

Vous êtes ici : Batiweb Formation>La formation des bureaux d’études face aux enjeux de l’audit énergétique des bâtiments> LE BATIMENT : IMMENSE GISEMENT D’ECONOMIES D’ENERGIE

[ Article ]   LE BATIMENT : IMMENSE GISEMENT D’ECONOMIES D’ENERGIE

logo  LE BATIMENT : IMMENSE GISEMENT D’ECONOMIES D’ENERGIE

L’évolution actuelle du contexte national et international est marquée, d’un côté, par une forte progression de l’intérêt pour la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique et, de l’autre côté, par un accroissement de la demande en énergie et en matières premières. Or à l’horizon 2050, la France s’est engagée à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre. C’est au travers des lois issues du Grenelle de l’Environnement une politique nationale volontariste qui est mise en œuvre pour réduire les consommations énergétiques et les émissions associées dans l’ensemble des secteurs économiques, notamment celui du bâtiment, avec plus particulièrement la mise en œuvre du Plan de Rénovation Energétique du l’Habitat.

Il faut rappeler que le bâtiment est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes d'équivalent pétrole, soit 43 % de l'énergie finale totale.

La consommation moyenne annuelle d'énergie est proche de 400 kWh d'énergie primaire par m² chauffé. La contrainte de réduction des émissions de CO2, mais également la hausse inéluctable du coût de l'énergie liée à l'épuisement progressif des ressources, nécessitent de parvenir à une consommation moyenne d'énergie primaire de l'ordre d'une centaine de kWh/m² en 2050 pour l'ensemble des bâtiments en service, dont environ 50 kWh/m² d'énergie primaire pour les usages de chauffage de locaux et de l'eau chaude sanitaire.

Par ailleurs, les bâtiments neufs ne représentant que 1% du parc, il convient donc d'agir rapidement sur les bâtiments existants, l’audit énergétique étant l’outil fondamental pour accompagner le maître d’ouvrage dans sa décision de travaux. Pour mémoire, la France compte 33.4 millions de logements et 931 millions de m2 chauffés dans le secteur tertiaire.

Face à l’ampleur du défi, c’est un plan d’actions ambitieux qui est mis en place : mobilisation de tous les acteurs du bâtiment, mesures réglementaires contraignantes, mais également éco-conditionnalité des aides publiques au travers de la mention RGE, qui reconnaît les compétences des acteurs.

Le secteur du bâtiment se positionne dorénavant comme un acteur clé pour parvenir à résoudre les inquiétants défis environnementaux auxquels nous devons faire face.

Outils :

Partager sur :

  • partager sur Facebook

 

Inscrivez-vous à la newsletter

Formations de la semaine

logo AGECIC

Comprendre et préparer la surveillance de la Qualité de l'air intérieur (QAI) en ERP - Réf. AG31

En moyenne, nous passons 80 à 90% de notre temps dans des locaux. L’air contenu dans ceux-ci...

Demande de docVisiter le site

logo PONTS FORMATION CONSEIL

Limiter l'impact environnemental d'un chantier en phase travaux

La phase chantier est l'étape où le risque d'atteinte à l'environnement est le plus élevé....

Demande de docVisiter le site

Organismes du moment

logo NACARAT color design

NACARAT color design

Dans le cadre de votre pratique liée à l'architecture et aux espaces intérieurs, la couleur...

logo AFPA

AFPA

Née en 1949 pour répondre aux besoins de la France en pleine reconstruction, l’AFPA est devenue...

logo AGECIC

AGECIC

Spécialisé dans les installations de combustion, les EnR, l'efficacité énergétique & la QAI,...

Proposez une formation

Vous êtes un professionnel de la formation ?

Organisme de formation, établissement scolaire, centre de formation de fabricants ou de prestation de service...

Présentez chaque mois vos formations aux
700 000 visiteurs professionnels
des sites B To B du groupe Batiweb

Consultez-nous